Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 14:00
   La malédiction continue pour 2010, 3 nouveaux viennent allonger la triste liste d'hier, bien que la moyenne d'âge soit un petit peu plus élevée pour les êtres humains de la liste : 95 ans. Pour compléter la listre, l'année dernière nous avons eu la douleur d'apprendre que le chihuhua de Mickey Rourke était décédé. Aujourd'hui, nous avons appris l'assassinat du chien de Guy Bedos. C'est tout aussi dramatique bien sûr ; comme le disait si bien Stéphanie de Monaco : "Les animaux sont des êtres humains comme nous". Alors place aux hommages, petite parenthèse avant de vous proposer la suite de notre série "Toujours plus haut" qui vous contera l'histoire des bâtiments les plus hauts du monde à travers l'histoire.


http://img641.imageshack.us/img641/9954/hca02ericrohmer.jpgEric Rohmer

    Bien avant Hélène et les Garçons, Eric Rohmer a décortiqué (bien plus subtilement que la série d' AB Productions j'en conviens) les relations garçons/filles par des films où les dialogues sont de première importance. On l'oublie souvent, mais Eric Rohmer fut avec François Truffaut, Jean-Luc Godard et Claude Chabrol, l'un des précurseurs de la dite Nouvelle Vague du cinéma français à la fin des années 50. N'oublions pas le rôle qui révéla Fabrice Lucchini dans "Le genou de Claire", de plus, c'est grâce à Eric Rohmer que j'ai appris ce qu'était le Rayon Vert ! (*). 89 ans.


http://img193.imageshack.us/img193/6784/hca02miepgies.jpgMiep Gies

    Miep Gies est connu pour avoir été la personne qui a aidé la famille d'Anne Franck à se cacher et à subvenir à ses besoins dans des locaux professionnels à Amsterdam durant la IIe Guerre Mondiale. Elle découvrit les cahiers du Journal d'Anne Franck avant de les remettre, sans les avoir lus au préalable à Otto Franck, le père, seul rescapé de la famille. Elle échappa de peu à la déportation pour avoir aidé deux familles juives à se cacher, mais l'officier qui les arrêta était d'origine autrichienne, comme elle, ce qui suscita son indulgence. Pour les actions pré-citées, elle reçu (à juste titre) le titre de "Juste parmi les nations" de la part de la nation d'Israël. 100 ans.


http://img232.imageshack.us/img232/4531/hca02malocursinu.jpgMalo

   46 ans après l'assassinat de John Kennedy, c'est au tour du chien de Guy Bedos, Malo d'être abattu en Corse d'une balle dans la tête (par la maffia Corse ?) ou plus précisément dans le museau. La pauvre bête a été retrouvée morte le 3 janvier mais on ne l'a appris aujourd'hui par la plainte déposée par son maître. D'après la gendarmerie, l'assassinat est indépendant de la personnalité du maître. Permettez nous d'en douter un peu...



(*) Et dire que j'ai attendu l'été 2009 pour enfin en voir un en vrai à Biarritz !

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 14:00

   L'année 2010 commence très très mal pour les vedettes du show biz. 3 têtes sont déjà tombées en l'espace de 5 jours, et en pleine force de l'âge de surcroît, moyenne d'âge : 51 ans. Il faut que cela cesse.

Hécatombe KRadyKristina Rady

    Elle fut la 1ère femme de Bertrand Cantat qui du coup se retrouve veuf pour la 2e fois si je puis dire. Femme de lettres d'origine hongroise, traductrice et très impliquée dans divers projets culturels, elle avait rencontré Bertrand Cantat en 1997 avant de se marier avec en 1997. Malheureusement, le chanteur est parti au profit de Marie Trintignant dont on ne vous rappellera pas le funeste destin. Jalousie ou solidarité ? Elle a soutenu corps et âme le chanteur suite à cette histoire, c'était d'ailleurs en partie au sujet d'elle que la dispute fatale entre Bertrand Cantat et Marie Trinyignant eut lieu. Elle a choisi de se donner la mort, hier 10 janvier par pendaison chez elle à Bordeaux. 41 ans.


Hécatombe SéguinPhilippe Séguin

    Homme de gauche étiqueté à droite par la force des choses, Philppe Séguin dont on n'entendait plus guère parler ces dernier temps depuis qu'il avait été casé à la première présidence de la cour des comptes était sans aucun doute une personnalité atypique. Atypique de par son physique colossal et son visage hyper-expressif, atypique par ses colères qui lui auront sans doute coûté le poste de 1er ministre qu'il convoitait tant sous Chirac, il aurait pu être président (de la République)... Malheureusement, une crise cardiaque l'a emporté le 7 janvier dernier à Paris, sans aucune alerte préalable. 66 ans.


Hécatombe soloMano solo

   Il aura fallu attendre sa mort pour que j'apprenne qu'il était le fils du dessinateur Cabu. Cet artiste issu du milieu punk (comme Thomas Fersen entre autres) se fait rapidement cataloguer comme " chanteur séropositif ", mais il était bien plus que ça. Cet écorché vif crachait ses trippes sur scène sur tous les sujets qui lui tenait à coeur, très engagé dans diverses causes. Il tenta péniblement de s'auto produire et prit position en faveur des majors et des lois contre le téléchargement illégal. Une rupture d'anévrisme survenue suite à un concert le 12 novembre 2009 l'a conduit tout droit à l'hôpital où son état s'est agravé jusqu'à la mort le 10 janvier.

46 ans.

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 14:00
   Alors que Johnny Hallyday très fatigué est retourné encore une fois à l'hôpital dans un état qualifié de « préoccupant », réopéré ce matin des suites de sa précédente opération du 26 novembre dernier, nous souhaitons qu’il reprendre du poil de la bête avant d'entamer la dernière ligne droite de sa tournée d'adieu. Johnny Hallyday est considéré comme le plus grand rocker français depuis 50 ans, mais il ne faut pas oublier qu'à l'échelle internationale, des Johnny beaucoup plus importants on marqué l'histoire du rock. Ne serait-ce que Johnny Winter et... Johnny Cash dont nous allons parler aujourd'hui.


   Bien avant la sortie du film "Men in Black", Johnny Cash était déjà surCashJuneCarterCash1969.jpgnommé "The man in black" du fait de la "couleur" de ses tenues vestimentaires comme s'il portait éternellement le deuil de la misère des gens pour qui il chantait notamment les prisonniers pour qui il se produisait volontiers. « Je porte le noir pour les pauvres et les humiliés, ceux qui vivent dans la ville affamée et sans espoir », chantait-il de sa belle voix de baryton.


   Disons le cash : C'est depuis le matin du 12 septembre 2003 (3h) que nous portons à notre tour le deuil, celui de Johnny Cash à l'Hôpital Baptiste de Nashville à l’âge de 71 ans. Souffrant depuis plusieurs années déjà de diabète, de la maladie de Parkinson et de pneumonie chronique, chacune des maladies ayant favorisé l’aggravation des autres. Sorti 3 jours avant sa mort de ce même hôpital après 2 semaines d’hospitalisation pour des problèmes d’estomac, le roi de la country music américaine avait déjà eu le malheur de perdre sa seconde épouse June Carter 4 mois avant, également chanteuse de son état et ayant co-signé quelques chansons dont le fameux « Ring of Fire ». Cette ultime hospitalisation l'avait d’ailleurs empêché de participer à la cérémonie des MTV Video Music Awards où a été distingué son clip de «Hurt», reprise d'une chanson écrite par Trent Reznor de Nine Inch Nails.


   C’était loin d’être sa première distinction ou récompensé pour son œuvre. Multipliant les trophées tels qu’un « Grammy Lifetime Achievement Award » en 1999 et un « Grammy Legend Award » en 1990. Il figure également au « Country Music Hall of Fame » depuis 1980 et au « Rock and Roll Hall of Fame » depuis 1992 sans parler du « Songwriter Hall of Fame ». Malgré cela, l’homme aux 1500 chansons était malheureusement assez peu connu du grand public français jusqu’à la sortie en 2006 du film « Walk the line » ou Reese Witherspoon y incarnait June Carter.

 

   Y est retracé une carrière hors du commun avec tout de même quelques passages à vides plus ou moins voulus notamment au cours des années 80. Mais pour renaître de ses cendres tel le phénix au cours des années 90 avec la création de sa propre maison de production discographique « American Recordings » en compagnie du producteur rap et hard rock Rick Rubin et un retour dans les charts en 2002 avec l’album «American IV: the Man Comes Around». 2 disques enregistrés sous ce label ("Unearthed" en 2003 et "My Mother's Hymn Book" en 2004) sortirent dans les bacs de manière posthume et connurent eux aussi un très grand succès (comme d’ailleurs tous les disques posthumes).

 

   Quand aux disques posthumes de Johnny Hallyday, espérons, bien que cela ne soit pas mon idole, attendre encore très longtemps, les dernières années ayant été trop ravageuses en matière de chanson (Carlos, Michael Jackson, Alain Bashung, Pierre Bachelet, Gérard Blanc…) Pourvu que le Tour 66 ne se transforme pas en Tour 666...

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 17:00
   Nonobstant le fait d’être fidèle auditeur de RTL j'ai appris seulement aujourd'hui que Remo Forlani nous avait quitté hier matin. Que de souvenirs associés à cette voix… 

 

   Cela faisait déjà un moment que je me disais qu’il ne devait pas être tout jeune et redoutais son départ. Ne sachant pas qu’il était malade, je ne pensais pas que ce départ serait aussi brutal ! Bien que remplacé par d'autres Mr ou Mme cinéma tels Stéphane Boudsocq sur la station depuis plusieurs années, je me délectais toujours à entendre ses chroniques, bien que beaucoup plus épisodiques ces derniers temps. Non pas que j'étais toujours en phase avec ses goûts en matière de 7e art, mais par simple plaisir de l'entendre donner son avis, rien de plus. Un ton, une voix unique qui me faisait dire que personne ne pourrai jamais le remplacer.

 

   J'essaye pour l’occasion de faire un peu le tour des blogs pour lire le ressenti des internautes, mais je tombe obstinément sur d'éternels copier-coller en provenance de LCI ou de Wikipedia. Quel intérêt ? Si j'ai envie de connaître la bio d'une personne, je vais sur Wikipedia (bien que les informations n’y soient pas forcément fiables, c'est un premier réflexe) et si je veux être informé sur les circonstances du décès ainsi que les réactions à chaud de gens qui l'ont côtoyé, je vais sur le site de LCI. Quand je vais sur un blog, j'attends au minimum qu'il y ait un effort de l'auteur pour exprimer son ressenti sur l'événement et qu'il me raconte des anecdotes associées à la personne, bref que des choses que seul lui peut m'apporter, et non pas un copier-coller universel.

  Remo, excuse moi d'avoir profité de ta mort pour pousser ce coup de gueule qui aurait pu se faire sur n'importe quel article nécrologique, tu ne méritais pas ça mais je t'épargnerai au moins un vulgaire copier-coller. Impossible d’exprimer en quelques lignes tous les souvenirs radiophoniques associés à ta voix. Je me souviens par exemple de quand tu parlais de ton livre « Papa est parti, maman aussi » sorti au cinéma 2 ans plus tard. J’aurais été curieux de savoir ce que tu pensais de ce film… Je ne devais pas être là le jour où tu en as parlé. Toujours est-il que tes chroniques cinéma du samedi après midi jadis ont fait les beaux jours de RTL, le plus souvent en duo (Isabelle Quin, Christine Bravo…). Un jour tu animais une chronique avec Francis Zegutt qui, voyant à quel point, passionné tu t’emportais en parlant de je ne sais plus quel film, commença une phrase dans un râle typiquement Forlaniesque, un grand moment. Plus de Forlani, plus de Zegutt sur RTL, où allons nous ? 

   Bref, Remo, tu nous manqueras.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 14:00
   Il y a des coïncidences dont on se passerait bien. En effet, l'autre jour je vous parlais de Lucy O Donnell rabaptisée plus tard Lucy Vodden suite à son mariage et qui, bien malgré elle, à l'âge de 5 ans, s'est retrouvée propulsée au rang de Star en se retrouvant étroitement liée à l'histoire des Beatles.

   Comment ? En ayant inspiré un dessin à Julian Lennon, a à son tour inspiré à son père John Lennon une chanson "Lucy in the sky with diamonds" présente sur l'album mythique "Sergent Peppers Lonely Hearts Club Band" (*) remasterisé récemment à l'instar de tout le reste de la discographie du groupe et disponible dans les bacs. Combien la pauvre s'est évertuée à dire aux gens que cette chanson parlait d'elle et non du LSD alors que - de son propre aveu - la pauvre ne savait même pas ce qu'était le LSD ! Malheureusement, et c'est l'objet de mon propos du jour, car Lucy (la vraie) s'est définitivement envolée dans le ciel puisqu'elle décédée, et ce... le lendemain de la publication de l'article ! (**)

   J'espère que ce n'est pas la lecture de l'article qui a achevée cette pauvre Lucy, je m'en voudrais toute ma vie. Maintenant que Lucy est au ciel, le titre de la chanson qu'elle a inspiré est plus que jamais d'actualité(***). Quand aux diamants... Peut être aurons nous un éclaircissement en interviewant Valery Giscard d'Estaing !


     
          Lucy à 43 ans
            Le fameux dessin de Julian Lennon
      Lucy à l'époque du dessin



(*) Que des titres à rallonge !
(**) Le mardi 22 septembre 2009 à l'âge de 46 ans d'un lupus.
(***) Pour ceux qui sont nuls en anglais, "Lucy in the sky with diamonds" ça veut dire "Lucy dans le ciel avec des diamants" ce qui en français sonne un peu bebête mais en anglais, ça passe comme une lettre à La Poste.

Pour aller plus loin :

http://www.lemonde.fr/sujet/e542/lucy-vodden.html
http://blog.beatleslane.com/2009/09/lucy-odonnell-vodden-of-lucy-in-sky.html
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 15:50
   La nouvelle est tombée à midi telle un couperet : Filip (Nikolic de patronyme) des 2B3, ancien chef de file des boys bands français, est décédé brutalement à l'âge d'à peine 35 ans.

   Les midinettes sur le retour (dumoins celles qui ne se sont pas encore suicidées par désespoir), ex pisseuses se pâmant devant la musculature sculpturale des 3 éphèbes ne sont pas gâtées en ce moment. Après Sim et Patrick Swayze, c'est le 3e beau gosse qui nous claque dans les pattes en quelques jours, réduisant à néant tout espoir d'une reformation de ce groupe légendaire qu'étaient les 2B3, unis comme les 3 doigts de la main et dont la musique, originale, entraînante et indémodable continuera longtemps à hanter nos discothèques (à tous les sens du terme).

    Ces 3 joyeux lurons, amis d'enfance originaires de Longjumeau se sont fait connaître par le tuble planétaire (en tout cas en France) "Partir un jour" et dont le destin injuste les priva de toute victoire de la musique, ni de Molières suite à leur brillante prestation dans la série "Pour être libre" lancée par AB Productions à la grande époque. Après séparation du groupe, Filip se consacra au 7e art ainsi qu'à la télévision en tournant dans de nombreux épisodes de Navarro. Que dire de plus sur une carrière dont plus d'un artiste rêverait volontiers si ce n'est que Filip devait sortir en 2009 un CD dont nous attendons tous la sortie avec impatience ? Espérons que la qualité musicale de cette galette sera de la même trempe que celle de la grande époque des 2B3. Et surtout, pensez à sa veuve et à sa petite fille (Sasha), ne le téléchargez pas sur eMule !

   Voilà. La faucheuse a encore frappé, et cela ne doit pas nous faire oublier qu'elle nous fera partir un jour, sans bagage ni retour...
Partager cet article
Repost0
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 17:35

SIM

   Apprendre la mort de Sim parce que le groupe Facebook de "ceux qui croyaient que SIM était mort" change de nom en "RIP SIM" c'est pas banal et c'est pourtant sur ce genre de source d'informations qu'il faudra compter désormais. Il est vrai que ces derniers temps on ne le voyait plus beaucoup sur nos écrans ou ondes, ce qui l'a fait rapidement entrer dans la catégorie des humoristes à l'ancienne que l'on croit mort depuis belle lurette.

   Que retenir de SIM ? Les premières images qui nous viennent à l'esprit quand on parle de SIM sont la chanson "Où est ma chemise grise" en duo avec Patrick Topaloff parodie de Grease qui faisait tellement fureur à l'époque, et ses apparitions dans les émissions de Guy Lux sous les traits de "La baronne de la Tronche en Biais". Son succès étant en grande partie due à un physique étonnant et un visage semblant être infiniement élastique, propice à la grimace.

   Personnellement, le souvenir que je garde de cet humoriste sont, outre son omniprésence à une époque dans les Grosses Têtes de Philippe Bouvard - où ses prestations dans la version TV tournaient parfois, soyons francs, au branquignolesque pathétique - le souvenir de 2 livres dont il était l'auteur.

   Le 1er,
une autobiographie intitulée  "Elle est chouette ma gueule" où il racontait qu'à sa gueule, il lui devait tout, et que son premier souvenir était d'avoir à sa naissance, pissé sur la blouse du médecin accoucheur. Il vouait une telle reconnaissance à sa gueule qu'il enregistra en 1980 une parodie de "Quoi ma gueule ?" de Johnny Hallyday, mais qui resta moins fameuse que celle de Grease. 2e ouvrage, un roman, "Le Président Balta", histoire d'un clown qui devient président de la république (S'est-il inspiré de la candidature de Coluche ?). Livre que j'ai lu dans mes jeunes années mais dont le souvenir est très flou, je vous conseille cependant de le lire !

   En guise d'ultime adieu à SIM, ne manquez pas ce qui sera sa dernière apparition télévisuelle (hors hommages divers) dans un épisode de "Louis la brocante" qui sera diffusé le 24 septembre 2009.
Partager cet article
Repost0
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 10:41


On se souvient tous de ce que l’on faisait lorsqu’on a appris la mort du Grand Charles (*), de Cloclo ou de Lady Di. Cette liste très restreinte compte désormais un petit nouveau : Michael Jackson. Je ne vous apprends donc rien en vous disant que le roi de la pop s’est éteint hier à l’hôpital Ronald Raegan de Los Angeles d’un malaise cardiaque, peut être suite à une séance d’entraînement chorégraphique en vue de sa prochaine série de concerts prévus à partir de juillet prochain à l’O2 de Londres. Une autopsie devrait nous donner des éléments supplémentaires dans la journée, mais, sauf imprévu, cela ne va pas changer grand-chose à l’histoire.

 

Même si les rumeurs les plus folles couraient sur son état physique (**), on le savait de santé fragile et bourré de médicaments pour son retour sur scène. Malgré cela, la stupeur est générale. On croirait presque un gigantesque coup de pub comme il savait si bien les faire. Mais la vérité semble être bien là, nette et irrévocable. On repense alors à toutes les histoires associée à son pseudo état hypocondriaque, notamment l’histoire du caisson à oxygène, des masques (***)… On racontait souvent que celui qui fit les beaux jours des plus grands chirurgiens plasticiens de la planète voulait être immortel, il n’aura vécu que 50 ans, ce qui est tout de même un âge plus que respectable pour une star du rock. 50 ans dont 45 ans de carrière et une vie bien remplie…

 

Une vie remplie de nombreuses polémiques et de frasques sur lesquels nous ne reviendrons pas mais qui reflètent probablement tous les dérèglements psychologiques que peut subir quelqu’un ayant été soumis depuis sa plus tendre enfance à tous types de pressions (parentale, médiatique, contractuelles, artistiques…) et où le fait de vivre dans une bulle, complètement déconnecté de la réalité peut parfois faire péter un câble…

 

On vous a parlé il y a quelques semaines, sur ce même blog de l’album Thriller, pour commenter l’annonce du retour sur scène de Bambi. Album le plus vendu de tous les temps (plus de 100 000 000 exemplaires) et dont il venait de fêter les 25 ans. Un album très soigné mais qui , honnêtement, ne me met pas dans tous mes états sauf bien sûr les titres « Beat-it » et le génial « Billie Jean ». Le clip de Thriller restera en tout cas comme un sommet du genre.

 

Comme vous l’aurez compris, je ne suis pas un inconditionnel du chanteur gris. Malgré cela j’avais les billets en poche pour aller l’applaudir en janvier prochain à Londres, ayant toujours entendu dire que même si on n’aimait pas, ses shows valaient vraiment le déplacement. Je me consolerai dimanche avec Dépêche Mode. Mais sachant que c’était la tournée d’adieu, c’était peut être la dernière occasion d’aller voir de quoi il en retournait. Occasion soudainement avortée. On ne saura jamais quelles surprises ce tour de chant nous réservait, ce secret fait désormais partie de la légende. Tant pis pour la tournée d’adieu. Adieu Michael, selon la formule consacrée, tu faisais un travail formidable.

 

            N’oublions pas qu’une autre célébrité nous a quitté, et qui, la pauvre, n’aura pas bénéficié du même impact médiatique, étouffé par celui consacré au roi de la pop. Il s’agit de Farrah Fawcett, l’actrice qui incarna l’une des « Drôles de dames » à l’âge de 62 ans et qui souffrait depuis quelques années d’un terrible cancer.

 

Ne manquez pas les prochains articles consacrés à Michael Jackson sur ce blog :

Mickael Jackson et Paul Mc Cartney

Michael Jackson et le vitiligo
Michael Jackson : La dernière répétition
Michael Jackson : Bel hommage !

 


(*) OK, j’étais encore sous forme de spermatozoïde, mais je m’en souviens !

(**) depuis des décennies

(***) Bien avant l’apparition du H1N1, comme quoi il était un précurseur dans beaucoup de domaines !

Partager cet article
Repost0
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 10:27
   Nous sommes en novembre 1966, Les Beatles sont en plein enregistrement de leur nouvel album "Revolver" qui marquera un véritable tournant dans leur carrière. Paul Mc Cartney sort ce soir là du studio et repart à son domicile au volant de son Aston Martin tel James Bond sauf qu'il n'arrivera jamais à son domicile car il se tue accidentellement.

         

   Les Beatles et leur entourage sont sous le choc. Impossible d'annoncer cette nouvelle au monde entier. Qui dit mort de Paul Mac Cartney dit fin des Beatles. Outre des milliers de fans qui se suicideraient, c'est tout un empire financier manée par des hommes d'affaires chargés du groupe qui s'effondrerait.

   Il est donc urgent de trouver un sosie qui poserait pour les pochettes des prochains disques. Pour les concerts, pas de problèmes, le groupe a décidé de tout arrêter à ce niveau et de se consacrer exclusivement à une carrière "Studio". Quand aux chansons, les membres restant ont suffisamment de ressources pour assurer la subsistance musicale des Beatles.

   Le sosie est vite trouvé en la personne de William Campbell, physiquement, réplique exacte du chanteur défunt.

   Cette histoire paraît à première vue totalement roccambolesque et peu réaliste. C'est pourtant une thèse qui depuis 40 ans compte des millions d'adeptes depuis qu'un animateur de la WKNR, radio de Détroit dans le Michigan : Russ Gibbs.

   Sur quelles bases sont fondées cette rumeur ? Elles sont nombreuses, Russ Gibbs les a puisées dans les chansons et les pochettes de disques parues à partir de la sortie du 45 tours "Penny Lane/Strawberry Fields Forever". Certains de ces indices tiennent debout, d'autres sont un peu tirés par les cheveux.

   L'équipe du blog de Julien Petitjean a mené une enquête à ce sujet pour décortiquer chacun de ces éléments pour que vous vous fassiez une idée par vous même de la roccambolesquitude de cette thèse. Nous étudierons d'abord tous les éléments visuels qui corroborent cette thèse, puis les éléments sonores, puis quelques autres complémentaires. Nous les confronterons aux éléments à décharge de cette thèse, tout cela vous attend dans les 3 prochains épisodes de ce grand dossier d'été de ce blog sur lequel nous travaillons depuis des mois !



Partager cet article
Repost0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 13:31
   L'Académie Française(*) est composé exclusivement d'immortels et pourtant c'est le corps de métier pour lequel le turn-over pour cause de décès est le plus élevé en France. Il faut dire qu'avec une moyenne d'âge de 77 ans (soit équivalente à l'espérance de vie moyenne en France au pro rata du ratio hommes/femmes) il ne peut en être autrement ! Tenez, pas plus tard qu'hier, encore l'un d'entre eux, Maurice Druon, nous a quitté. Double paradoxe : 1 - C'est un immortel qui meurt 2 - Il fut secrétaire perpétuel de l'institution et démissionna en 1999 !

   Pendant longtemps, pour moi, Maurice Druon était l'auteur de Tistou les pouces verts (notre illustration). Une oeuvre immortelle étudiée en classe de CE2 ou CM1 je ne sais plus. Ce livre plein de poésie raconte l'histoire d'un petit garçon (Tistou, le héro) qui s'ennuie tellement en classe que son père (Monsieur Père, marchand de canons) décide de l'envoyer à l'école de la vie. Première leçon avec le jardinier Moustache qui découvre que Tistou... a non pas la main verte mais les pouces verts ! Des fleurs jaillissent de tout ce qu'il touche avec ses pouces ! Avec des roses à l'hôpital, du chèvrefeuille sur la prison, la ville de Mirepoil est abondamment fleurie par les soins de Tistou. Mais que pourrait-il se passer si les canons de Monsieur Père disparaissent sous le lierre et les églantines ? ça je ne vous le dirai pas, vous le saurez en vous procurant cet ouvrage !

   En tout cas, je conseille vivement aux petits comme aux plus grands la lecture de ce livre où dominent les thèmes de l'injustice, du rêve et de la nature. Ecrit 50 ans avant le Grenelle de l'Environnement, c'est un livre précurseur ! Alors, même en période de crise, 4€ chez Amazon, c'est tout de même pas le peau du cul...

PS : J'espère n'avoir pas fait trop de fautes d'orthographe dans cet article sous peine d'avoir affaire à l'Académie Française, ou pire : être condamné à n'en jamais être membre ! C'est mal parti pour le moment, je ne pense pas que Maurice, s'il me lit d'où il est, me pardonnerait les "turn-over" et autres "IRL" !


(*) Rien à voir avec la Star Academy, d'autant que peu d'anciens candidats de l'émission risquent d'en faire un jour partie...
(**) Célèbre aussi pour avoir joué de la batterie IRL
Partager cet article
Repost0