Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 13:20

   Nous les mecs, en voyant passer une créature de rêve dans la rue, il n’est pas rare que nous la sifflions pour honorer élégamment sa beauté. C’est une pratique fort répandue en France que ce soit à Lille, Strasbourg Brest ou Marseille. Combien de marseillaises, par exemple, se sont déjà faites siffler sur la cannebière ? On n’en a pas fait un drame ! Alors pourquoi cela devient un scandale généralisé, une véritable affaire d’état lorsqu’un public siffle une chanteuse, Lââm en l’occurrence ? Il est vrai que dans le milieu du spectacle, siffler peut être un signe de dédain. Mais je reste persuadé que les sifflets adressés à Lââm juste avant l’ouverture du Match France Tunisie au SDF(*) mardi dernier, alors qu’elle entonnait un chant patriotique et pacifiste (**), n'avaient pour unique prétention que de saluer sa beauté et son élégance.

   Vous me direz, les codes sociaux divergent fortement d'une catégorie de la population à l'autre. Ainsi, un sifflement flatteur de la part du public d’un match de foot peut être mal perçu par la catégorie bien pensante formée notamment par les politiques, ces derniers ayant constitué dès le lendemain du match en question une cellule de crise pour que ce genre d’évènement ne se produise plus ou soit réprimé par une annulation de match. C’est donc un simple malentendu. D’ailleurs, tout est bien qui finit bien puisque
Raymond Domenech a été maintenu dans ses fonctions !


 




(*) Stade de France

(**) Je crois que c'était " La Marseillaise "

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 12:47

   A l'instar d'un Paul Belmondo ou d'un Anthony Delon vivant dans l'ombre de leur père célébrissime, Guillaume Depardieu devait sans doute se dire "Pas facile d'être fils de". Je défie quiconque de me dire qu'il n'a pas été tenté de faire la comparaison avec le père (*) en visionnant un film où il apparaissait. Difficile donc d'avoir un jugement objectif sur les talents d'acteur du gaillard écrasé par la notoriété du daron (*).

   De son vivant, Guillaume Depardieu n'a cessé d'être traîné dans la boue passant pour un looser comparé à son Gérard Depardieu de père, sans talent et pistonné. Pour couronner le tout, ses problèmes de santé consécutifs à son accident de moto ont bien failli l'achever et il n'est pas impossible qu'ils ne soient pas étrangers à sa vulnérabilité face au mal foudroyant qui l'a emporté. En résumé, son bref passage de 37 années parmi nous n'aura pas été une partie de franche rigolade.

   Alors voilà : Guillaume Depardieu était il un grand acteur ou pas ? J'entendais hier un réalisateur (dont le nom m'échappe) dire que Guillaume Depardieu était un des acteurs les plus doués de sa génération. La question du jour est de savoir si on a attendu sa mort pour reconnaître qu'il était un grand acteur, si on le dit parce qu'il est mort et que les morts ont toujours toutes les qualités ou s'il l'était vraiment. Je ne donnerai pas mon avis sur la question et j'attends vos impressions sur le sujet.

   En hommage, retrouvez un très beau duo Juliette / Guillaume Depardieu " Une lettre oubliée " (**) en cliquant ici :

 





(*) Gérard Depardieu pour ceux qui ne sont pas super perspicaces...
(**) Je pense personnellement que si Juliette lui a proposé d'interpréter ce duo à ses côtés, ce n'est pas uniquement parce qu'il est le fils de Gérard Depardieu...
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 14:00

   Il y a aujourd’hui 30 ans, Jacques Brel mourait dans d’atroces souffrances des suites d’un cancer du poumon. Il faut dire qu’à l’époque les campagnes de prévention contre le tabagisme n’étaient pas aussi répandues qu’aujourd’hui, et le cas échéant peut être serait-il encore en vie, et aurait 79 ans.

 

   Mais on ne va pas refaire l’histoire de la chanson belge. Toujours est-il qu’il en est le meilleur représentant, bien que la concurrence soit rude, jugez plutôt : Johnny Halliday, Salvatore Adamo, Annie Cordy, Frédéric François, Plastic Bertrand… Aujourd’hui on peut dire qu’aucun chanteur francophone ne lui est arrivé à la cheville depuis (à part peut être Charles Aznavour et Juliette) en désespoir de cause, certains ont repris (*) ses morceaux, de manière plus ou moins lamentable, citons Florent Pagny, Thierry Amiel, Richard Anthony, Natacha Atlas, Patrick Bruel, Sting, Michel Delpech, Zebda, Michèle Torr... Certaines reprises cependant ont été plutôt réussies par exemple « Ne me quitte pas » par Nina Simone ou « Au suivant » par M. « Ne me quitte pas » est considéré comme un grand classique de la chanson française, pourtant à sa sortie en 1959 elle est passée complètement inaperçue. Jacques Brel l’a réenregistrée en 1972 de manière magistrale, ayant peaufiné au cours des années son interprétation lui donnant plus d’épaisseur, et là ce fut un triomphe (sur les ondes, car cela faisait longtemps qu’il avait dit adieu à la scène ! (**)). C’est ce second enregistrement que l’on entend de nos jours à la radio.

 

   Parlons plutôt de la mort (***), vu que c’est aujourd’hui l’anniversaire de la sienne (****). Comme beaucoup de ses congénères (Brassens par exemple, que je continue pourtant à préférer à Brel), Brel était obsédé par la mort. Elle est omniprésente dans son œuvre (« La mort », « le moribond », « le dernier repas », « Fernand », « Jojo », « La chanson de Van Horst », « Le tango funèbre », « J’arrive »…), même dans des chansons n’en parlant pas directement (« Ne me quitte pas », « les vieux », »Au suivant », « Ces gens là », « Vieillir », « Les Marquises »).

 

   En fait, Jacques Brel n’est pas directement mort d’un cancer du poumon mais d’une embolie pulmonaire faisant suite à un acte de colère ou Brel quitta brusquement l’hôpital parisien où il était soigné, pour retourner aux Marquises, lassé par la traque incessante de paparazzi qui allaient jusqu’à se déguiser en blouse blanche pour faciliter leur accès ! Finalement, Il dut revenir en urgence peu après à l’hôpital de Bobigny où il mourut… D’une certaine manière, ces paparazzi ont accéléré la fin de l’artiste et nous aurions commémoré les 30 ans de sa disparition un petit peu plus tard…

 

   Mais derrière lui, Brel laisse une œuvre immense qui continue à servir d’exemple à nombre de nos contemporains, moi y compris, bien que j’ai honte d’avouer que je me souviens très bien de la mort de Claude François cette année là, mais pas du tout de celle de Brel. Cette œuvre immense, intemporelle, fait qu’en nous, il ne mourra jamais vraiment. (*****)

 

(*) Beuglé devrais-je dire pour quelques uns !

(**) 1967

(***) Mais pas comme on parle d’un fruit !

(****) On la fête pas, on la commémore.

(*****) Je parle bien sûr de Jacques Brel, pas de Claude François !

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 13:44

link   Cela fait 8 ans que cette sitcom, qu'on le veuille ou non, fait partie de notre vie (sur un rythme pluri-quotidien), 8 ans que ces voix nous sont si familières que souvent, nous nous rendons même plus compte qu'elles sont là. Elles peuvent faire rire ou agacer, mais je me devais de leur rendre un petit hommage assouvissant par là même votre curiosité : qui se cache derrière ces voix ?
   Vous l'avez compris (facilement : grâce au titre !) Il s'agit des réclames des supermarchés... J'ai pas le droit de citer leur nom, appelons les "Le-Clerc", dont Mathilde et Philippe, les 2 héros (**) nous vantent les mérites à raison de 170 messages différents par an en moyenne (ce qui nous fait depuis l'an 2000 environ... 14000 spots ! pas mal, non ?) 
   Ce petit couple formé de Philippe, mari très réactif aux promos "Le-Clerc" devenant parfois quasi hystérique et dont le tempéramment sur-vitaminé est régulé par Mathilde, femme au foyer (on ne sait pas si elle travaille), à la personnalité plus équilibré et un brin moralisatrice. Petit couple auquel chaque couple français peut s'identifier, dont nous pouvons suivre les tribulations sur fond de supermarchés "Le-Clerc" et dont l'évolutivité de leur vie a pu voir apparaître de nouveaux personnages tels que Juliette leur fille (et son fiancé Thibaut), L'envahissante et emmerdeuse Belle Maman, grande consommatrice de sms ou Régis, l'ami abruti et pique assiette afin d'élargir le panel cible. Nous allons découvrir tous les secrets de fabrication de ces spots (et je remercie au passage Philippe de Lollipop Music qui m'a transmis certaines infos).
   D'abord il faut savoir que (*) Mathilde et Philippe, ne sont pas un vrai couple certes, mais ce sont leur vrai nom dans la vie ! Il s'agit de Mathilde Vitry (comédienne et fille de Sylvie Joly) et Philippe Gautier, pas comédien - sauf dans l'âme - et boss de la société de production Lollipop Music qu'il a fondée en 1986 et où sont enregistrés chaque spots ! Voici d'ailleurs
le site web de Lollipop Music. On peut supposer que le petit habillage musical y a aussi été enregistré (je n'ai pas d'info sur le compositeur du jingle). Voici en exclusivité la tête qu'ils ont dans la vie (et c'est une première mondiale !) :

  

Mathilde = Mathilde Vitry

Philippe = Philippe Gautier


   Quand aux seconds rôles, je ne peux bien entendu dévoiler le visage de Juliette vu qu'elle est mineure, de plus, je doute que ce soit la même personne qui l'incarne à chaque spot. Belle Maman quand à elle, est campée par la comédienne Mauricette Gourdon et l'ami Régis lui, est incarné avec brio par l'artiste pluri-disciplinaire Emmanuel Donzella. Pour conclure, je vous donne un descriptif un peu plus détaillé qui vous aidera à mieux connaitre chacun de ces comédiens.

   

Belle Maman = Mauricette Gourdon 

 Régis = Emmanuel Donzella

 


Mathilde Vitry : Comédienne, fille de l'humoriste Sylvie Joly. Elle a au cours de sa carrière multiplié les seconds rôles au cinéma dans une quinzaine de films tels que " Un coeur qui bat " (1990), " Les visiteurs II" (1997) " Voyance et manigance " (2001) ou " Les aristos " (2006). On a pu également la voir dans de nombreux téléfilms : " Joséphine ange gardien " ou " l'instit ".
Philippe Gautier : Fondateur de Lollipop Music en 1986, société produisant les messages publicitaires de "Le-Clerc". Il ne possède aucune formation ni d'expérience de comédien, pourtant, après avoir enregistré de manière plutôt concluante quelques messages "pilotes" de pub pour répondre à l'appel d'offre de la chaîne de magasins en 2000, il gardera le rôle. C'est lui même qui écrit le texte de chaque spot publicitaire que vous entendez quotidiennement. 
Mauricette Gourdon : Comédienne ayant fait des apparitions dans des productions théatrales, cinéma et TV telles que " Paris enquêtes criminelles", " Commissaire Cordier " ou " L'affaire Villemin ", et des publicités radio et TV (notamment pour Afflelou). Elle effectue également des doublages pour le cinéma et de la mise en scène pour le théatre.
Emmanuel Donzella : Artiste complet puisqu'il est à la fois humoriste, acteur, chanteur et peintre. Après avoir fait quelques apparatitions en tant qu'humoriste dans l'émission "La classe" animée par Fabrice, Emmanuel Donzella se lance dans la chanson sous le pseudo " Donzella ". Ses chansons sur un rythme bossa nova dépeignent ses contemporain avec une pointe d'humour et de sarcasme ("Le coiffeur", "Le gynécologue"). Pour la petite histoire, outre avoir fait la 1ère partie de Zazie lors de concerts parisiens, il signe aussi certaines musiques des albums " Chansons " et " Sur le fil " de Elie Semoun !

   Sachez aussi qu'il existe un site web consacré aux pub des supermarchés "Le-Clerc", le contenu n'y est pas pour le moment très étoffé mais il va sans doute l'être au fil du temps. Pour le voir, cliquez
ici.

 

   En bonus, voici 2 vidéos, l'une montrant Philippe et Mathilde à l'oeuvre, extrait d'un reportage télévisé, et l'autre, une courte interview de Philippe.


 

 

 

 

 



(*) ça m'agace quand à la radio ou à la TV ils nous disent à toutes les sauces "il faut savoir que..." comme si on ne pourrait pas survivre ou si on était vraiment con de ne pas savoir que...
(**) Et c'est un euphémisme !

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 18:21

   L'autre jour j'entends à la radio un humoriste annoncer la sortie du nouvel album de Patrick Sébastien "Ah, si tu pouvais fermer ta gueule..." en citant quelques extraits lyriques qui, bien qu'un peu trop caricaturés m'ont mis dans certain état d'hilarité je l'avoue tant cela collait bien à l'image que je me fais du personnage. Jusqu'à ce que je m'aperçoive que tous ces extraits étaient authentiques !

   Ayant eu l'occasion d'entendre 2 ou 3 extraits à la radio qui m'ont consterné je me suis lancé le difficile défi d'écouter l'album dans toute son intégralité afin de ne pas porter une critique sur une oeuvre que je n'aurais même pas écoutée.

   Le verdict est sans appel. On touche le fond de la vulgarité franchouillarde. Musicalement on égrène un à un tous les clichés musicaux (samba, rumba, berceuse, hard rock, comptine pour enfants, jazz big band, flamenco électronique...) semblant être enregistrés à la va vite probablement à partir de réglages par défaut d'arrangements préprogrammés. Les sujets traités, outre sa propre personne, tentant parfois de se justifier de la vulgarité de ses propos, on assiste à toute une exposition d'idées traités maintes et maintes fois par ses prédécesseurs, rien de nouveau : Les chansons ("L M le Q" par exemple) où le cul est sous entendu (rappelant très fortement certaines chansons paillardes exisatantes). Cul un peu moins sous entendu dans la chansons sur les hémorroïdes ("Les H..."), des allusions très clichés concernant la communauté gay ("Aline" de Christophe s'est faite opérer et devient "Alain" !) en passant par (comble du bon goût à la française) "On va finir à poil" qui n'est pas sans rappeler le concept de "Tomber la chemise" du groupe Zebda, sans parler des clichés rebelles anti bourgeois, anti curés etc...  et biensûr, comble de l'originalité, un hymne anti Sarko ("60 millions de toros") quoi de plus démago en ces temps difficiles ?

   Bref, que Patrick Sébastien vise un public populaire soit, c'est tout à fait respectable si on sent une certaine touche de sincérité. Mais de là à déballer tous les clichés (*) beaufs pour se faire du fric, c'est se faire une fausse image de la variété populaire et surtout manquer de respect au public. Patrick Sébastien touche là le fond dans le domaine
de l'inintéressant insipide et vulgaire en semblant avoir la prétention (aux intonnations de sa voix) de chanter un air populaire qui deviendra un classique du genre dans la lignée de  "La java bleue" ou "Mon amant de Saint Jean". Sous couvert d'auto dérision, l'"artiste" s'élève au même rang d'importance(**) aux yeux des français que les politiques ou les polémistes qu'on peut voir quotidiennement à la TV. Il faut reconnaître que monsieur Sébastien (***) aime bien parler de lui (****), à tel point que dans ses émissions d'interview (*****), il ne peux s'empêcher d'interrompre sans cesse l'invité pour placer des "Ah oui, telle célébrité je l'ai bien connue" "Ah ça me rappelle quand j'avais fais ci" "Ah ça me rappelle quand j'avais fait ça" allant même jusqu'à imposer dans une même émission la diffusion de ses propres refrains au détriment de ceux censés être choisis par les invités !  Pour venger ces derniers, je vais parler de moi au milieu d'un post sur Patrick Sébastien : Achetez mon CD "12 Petits Chants", il est super !

   Voilà c'est fait.

   Pour en revenir à Patrick Sébastien, je l'ai entendu affirmer en direct à la radio qu'il paraîtrait que dans tous les bistrots de France désormais, tous les piliers de bars chantent cet hymne en choeur ! Pauvre Patrick, il croit que les paroles de sa chansons sont devenues réalité ! Je dois sans doute être aigri mais je ne dois pas avoir la même conception de la fête que celui qui prétend en être le roi...

   Seul +, la pochette de "Ah, si tu pouvais fermer ta gueule...", que je trouve sympa et moins kitchissime ringard que ce à quoi j'aurai pu m'attendre au regard de celles qui ont précédé ce chef d'oeuvre (******). Autre point sur lequel je suis tout à fait en phase avec l'artiste, c'est que si y "pouvait fermer sa gueule, ça ferait du bien à la France" !

   D'ailleurs, en écoutant ce CD j'en viendrai même presque à aprécier "Pagny chante Brel" dont je m'étais permis de faire quelques critiques pas très agréables non plus, il y a quelques mois !




(*) désolé ça fait au moins 3x que j'utilise ce mot en 5 ligne mais je n'ai pas trouvé de synonyme à part stéréotype mais c'est trop long à écrire !
(**) quantitative et non qualitative
(***) Patrick Boutot de son vrai nom
(****) Oui bon, euh... il n'est pas le seul, je sais !!!
(*****) Par exemple "Vos plus belles années" les samedi et dimanche sur
RTL
(******) Vous voyez, je ne suis pas si aigri que ça !

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 18:39

   Voilà déjà un mois que Laurence Ferrari a pris les rennes du 20h sur TF1. On n'a jamais fait un tel barnum autour d'une succession de présentateur vedette d'un JT alors que ça fait quand même quelques années que Lolo présente le 20h de la même chaîne le WE. Ce tapage est biensûr étroitement lié à l'éviction précipitée de PPDA (présentateur de JT depuis 1976, vedette du 20h TF1 depuis 1987) mais surtout qu'on aille pas croire que ce remplacement prématuré ait un quelconque lien avec la rumeur comme quoi la nouvelle vedette compterait - selon certaines sources plus ou moins sûres - parmi les anciennes maîtresses du meilleur ami du patron de TF1, surtout pas, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! (D'ailleurs cela ne nous regarde pas !)

Laurence FERRARI (2008 - ...)


   Mais d'abord pourquoi le présentateur du JT de 20h la semaine sur TF1 serait-il plus une vedette que celui de 13h le WE sur France 2 ou celui de 13h la semaine sur Canal+ ou que sais-je si ce n'est pour des raisons d'audience, de part de marché ou de taux de pénétration ? Bref, passons. 

PPDA (1987 - 2008)


   Ce qui nous intéresse ici est non pas de savoir pourquoi l'audience n'est pas au rendez-vous par rapport à celle escomptée pour cette pauvre Lolo Ferrari, et comment va réagir TF1, mais de savoir qui étaient les présentateurs vedettes du 20h de TF1 (la semaine) avant PPDA...

   J'ai mené ma petite enquête et vous ai même trouvé des photos !

   Juste avant PPDA, c'était Marie France CUBBADDA, originaire de Nouvelle Calédonie à l'époque où ce territoire d'outre mer faisait beaucoup parler de lui (mais cela fera peut être l'objet d'un futur post !) elle est ensuite allé sur La 5 si mes souvenirs sont exacts. Son heure de
gloire sur TF1 aura été de courte durée (16 mois).

 

Marie-France CUBBADDA (1986 - 1987)


   Et avant ? Eh bien de 1984 à 1986 c'est l'élégant Claude SERILLON qui occupait ce poste. Mais ce dernier étant resté très attaché à Antenne 2, ne s'intègrera jamais vraiment à l'esprit TF1. D'où son passage, pour lui aussi, de courte durée. Il retourna sur Antenne 2.

Claude SERILLON (1984 - 1986)


   Son prédécesseur fut Roger GICQUEL, dont l'histoire retiendra le célèbre "La France a peur" (au moment de l'affaire Patrick Henry qui fera peut être l'objet d'un prochain post). Vous remarquerez le magnifique décor de l'époque aux couleurs psychédéliques...

Roger GICQUEL (1975 - 1984)


   Et avant ?

   Ben avant il n'y avait pas de 20h de TF1 sachant que TF1 n'existait pas encore !!! Jusque 1974 c'était encore l'ORTF et le journal télévisé s'appellait 24h sur la 1. Les présentateurs de ce rendez vous furent
Léon Zitrone, Michel Péricard, Bernard Volker, Thierry de Scitivaux, Jacques-Olivier Chattard et Jacques Alexandre.

   Bon, biensûr, il s'agit ici que des présentateurs vedettes du JT de TF1 à 20h la semaine, le 13h jouit d'un prestige beaucoup moins prononcé, pourtant j'aurais bien aimé vous parler d'Yves MOUROUSI et son célèbre "Bonjour" sorti du fin fond de sa gorge rocailleuse dont il mourut d'un cancer en 1998. Il mériterait à lui tout seul de faire l'objet d'un prochain post car ce fut à l'époque, le seul journaliste qui osa demander à François MITTERRAND si il était "Chébran" ! (*)

  Nous ne pourrons donc pas parler non plus de Jean Pierre PERNAUT, et encore moins de ses déboires amoureux avec une ex Miss France suite à une
émission de TV réalité. Par contre il m'est impossible de résister à l'envie de vous montrer une photo de JPP jeune, très très jeune, avant même qu'il n'apprenne à faire les noeuds de cravate :

Jean Pierre PERNAUT jeune



   Voilà c'est fait. J'espère que vous n'avez pas oublié de cliquer sur la photo de JPP jeune (très très jeune) car il y a une surprise en lien !

   Si Laurence Ferrari devait être remplacée faute d'audience, qui proposeriez vous ?

 




(*) De nos jours, l'équivalent serait que Jean-Claude Vandamme demande à Nicolas SARKOZY s'il est "aware" !

 

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 11:08

   Je ne prends pas beaucoup de risque à proposer un tel titre tant l'image franchouillarde et sympathique de notre 2e "ancien président de la république encore en vie" contraste avec celle de celui encore en activité (comment s'appelle-t-il déjà ?).

   Sympatique ? Oui si l'on en croit la plupart des français, quoique celui-ci n'a jamais répondu à la
lettre que je lui avais adressée il y a quelque temps et quoique désormais il dispose de beaucoup plus de temps libre que jadis, je crois que je peux toujours courir...  Pourtant on peut pas dire que son double mandat laissera un souvenir impérissable dans les livres d'histoires, sauf peut être pour la création du "Musée des arts primaires", dont il est d'ailleurs étonnant qu'il ait décidé de l'aménager quai Branly lui qui n'a rien branlé pendant 12 ans ! Bref, passons, tel n'est pas le propos de cet article.

   Parlons plutôt de la nouvelle vie du plus célèbre retraité de France (après PPDA). C'est déjà le 3e article (*) lui étant consacré sur ce blog et il est grand temps, après avoir fait un bilan de son oeuvre de Président de la République Française de faire un bilan de sa retraite. C'est important, c'est nous, contribuables qui lui payons ses 30781 € de retraite mensuelle (**) ! 

   En quittant l'Elysée, Jacques Chirac s'est donc installé quai Voltaire à Paris chez des amis libanais. Ses activités sont multiples. Tout d'abord, nous pensions tous qu'en sortant de l'Elysée, notre Jacquot, suite à ses méfaits à la ville de Paris allait se retrouver direct au quartier VIP de la Santé peut être dans l'ancienne cellule de Carlos, Papon, Mesrine ou JC Mitterrand ! Mais n'en déplaise à ses détracteurs, seule une petite mise en examen sans suite chez la juge Xavière Siméoni (***) et psshhhhiiit, le soir même de retour à la maison sans être inquiété !

   Il en faut plus pour l'impressionner le gaillard, et c'est pas la pause d'un pace maker le 11 avril 2008 qui va lui faire peur pour se consacrer à sa principale activité de retraité à savoir ses nombreux voyages à l'étranger dans le cadre de sa "Fondation pour le Développement Durable et le Dialogue des Cultures" (dont le siège est installé au musée des arts primaires). Cette association a pour but d' "agir au service de la paix" (****) et dont les priorités sont : L'accès à l'eau et aux médicaments, la lutte contre la déforestation et la désertification et la sauvegarde des langues et des cultures menacées. Je ne comprends pas que Le Pen n'adhère pas à cette association...

   Enfin, en tant qu' "ancien Président de la République encore en vie", Jacouille siège au Conseil Constitutionnel aux côtés de son ennemi juré Valéry Giscard d'Estaing avec qui la guerre a été officiellement déclarée le jour où, en 1976, il démissionne de son poste de 1er ministre considérent que son président "ne lui mettait pas à disposition les moyens dont il avait bvesoin pour mettre en oeuvre sa politique" (ou quelque chose comme ça).

   Chirac va même jusqu'à se présenter en 1981 contre VGE aux élection présidentielles ! Il obtiendra tout de même 18% mais ce n'est pas suffisant pour aller au 2e tour. A sa plus grande joie, son rival est battu par Mitterrand, ce qui lui permettra de devenir chef de l'oppostion reléguant VGE au rang de has been. Je ne sais pas si c'est son hymne de campagne qui lui a permis d'obtenir un si beau score mais pour conclure, je ne peux résister à l'envie de vous faire partager à nouveau ce grand moment de chanson française :

Chanson "Votez Jacques Chirac"

   Je ne comprends pas qu'une chanson aux paroles si subtiles et à la musique si finement orchestrée soit tombée dans l'oubli aussi rapidement et m'étonne qu'on ne l'entend pas sur Radio Nostalgie ni qu'elle ne soit reprise par les élèves de la Star'ac !

   Alors Nikos, si tu nous écoutes...


(*) Voir
"Lettre à Chirac" et "Le Rap de Chirac"
(**) J'ai mes sources
(***) Xavière... La Mairie de Paris... ça vous rappelle rien ?
(****) Maintenant qu'il nous fout la paix, on peut dire que cette mission est remplie !

 

Partager cet article
Repost0
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 10:47

   Comme cela avait été annoncé dans le post précédent, mon dernier concert de la tournée "12 Petits Chants" aura lieu demain samedi 30 août 2008 au pied de la plus grande piste de ski indoor d'Europe à savoir le SNOWHALL (à Amnéville les Thermes, juste à côté du Galaxy que je réserve pour la tournée associée au futur album).

   Comme le dit si bien ma 1ère partie
Marc Carmona (Leader charismatique des "Durs d'oreille" et auquel j'avais consacré un article il y a environ un an pour un autre concert) n'oubliez pas d'enlever vos mouffles pour applaudir, sinon on entendra rien !


   

   

 
 

 Marc CARMONA

 

 Le P'tit Jean

 

Le P'tit Jean
en concert au
SNOWHALL
Amnéville-les-Thermes
samedi 30 août 2008
22h
1ère partie :
Marc Carmona


   Qui que vous soyez, vous serez les bienvenus, et qui sait, vous aurez peut être l'occasion de gagner le CD "En l'état" (*) ou "Accordé" de Marc ou pourquoi pas mes "12 Petits Chants" (**)...


  (*)   (**)  
     


   Si vous ne pouvez pas venir, merci de me prévenir. Pour les autres : à samedi !
Partager cet article
Repost0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 15:11

   Après mon suicide en direct sur la web cam, tout le monde me croyait mort. Et pourtant, après un bref passage à l'hôpital (voir cliché ci-contre), il s'avère que la tentative à échoué, et tel le Phénix je suis re-né (*) pour vous proposer une nouvelle saison du blog le + insolite de la région.

   Fini donc, les vacances au Cap d'Agde ou au Cap Ferré (selon les goûts de chacun) les cahiers de vacances et les barbecs sur le balcon (au grand désespoir des voisins !), le cemrveau en mode pause,
le CD de Carla Bruni en boucle sur la plage, les J.O de Pékin et les exploits de Laure Manaudou. C'est la rentrée ! Au boulot les feignasses ! La machine à café du bureau vous attend !

Illustration musicale du propos : (**)


   A cet égard, aucune raison que je fasse exception à la règle. A la rentrée 2007, je m'étais engagé à une production d'au moins 1 post par semaine. Ce ne fut pas toujours le cas mais en considérant les 40 posts de la saison et en tenant compte des vacances bien méritées, le quota est tout de même respecté (avec un nombre identique de coms, alors cette année c'est à vous de prendre de bonnes résolutions afin qu'il y ait une meilleure interaction entre le blog et ses plus fidèles lecteurs ! Lâchez vos coms !)

   Si vous n'avez pas le réflexe d'aller consulter quotidiennement le blog afin de guetter les nouveaux articles, n'hésitez pas à vous abonner au flux RSS ou à vous inscrire à la liste de diffusion (il suffit de taper votre adresse mail dans "Inscription la Newsletter" à droite de votre écran, c'est simple non ?).

   Ah, encore une chose, mon concert d'adieu avant l'enregistrement du nouveau CD aura lieu samedi prochain, 30 août 2008 au SnowHall à Amnéville les Thermes à partir de 22h avec
l'Etonnant Marc Carmona en 1ère partie.

   Sur ce, bonne lecture, et bonne rentrée (***) et n'oubliez surtout pas ce soir, l'évènement de la rentrée, le 1er 20h de Laurence Ferrari en vedette. Si PPDA envoit une carte de vacances à la rédaction du blog, nous n'omettrons pas de vous la publier.
        


(*) ne pas confondre avec le mari de Céline Dion !
(**) "Des vacances comme ça..." + d'infos
ici
(***) J'allais dire "Bon film, bonne nuit" mais je m'égare !

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 21:46

   L'audience de mon blog étant actuellement en berne (est-ce à cause des vacances estivales ?) j'ai décidé de mettre fin à mes jours. Pour cela, j'ai voulu faire les choses en osmose avec l'air du temps et d'utiliser les outils d'aujourd'hui. Vous verrez dans cette vidéo que l'instrument utilisé pour l'auto mise à mort de ma personne n'a rien de hautement technologique : Un simple couteau. En revanche il fallait immortaliser ça en direct sur internet via web cam.

   J'ai donc chargé un ami de mettre la vidéo en ligne sur
internet et de publier sur ce blog cet article écrit bien entendu avant l'acte. J'espère que cet ami exaucera ces dernières volontés. Voici donc la vidéo :


   Vivons avec notre époque, suicidons nous devant la web cam ! Si vous (ou des amis à vous) ont désiré faire de même, n'hésitez pas à mettre en commentaire le lien vers la vidéo ! (Méfiez-vous, certaines sont des mises en scène bidons !)

   A bientôt ! (Quand vous serez morts...) et j'espère au moins qu'une ultime fois, ce blog présentera un beau
pic d'audience !

Julien

Partager cet article
Repost0