Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 10:10

   Mercredi 6 octobre 2010, c'était la soirée des Julien au Hublot à Nancy  pour le concert d'ouverture de cette édition des NJP(*) ! Non pas à cause de mon prénom, ça serait un peu mégalo de dire ça mais vous allez très vite comprendre où je veux en venir. Toute l'équipe du blog de Julien Petitjean était présente.

   A l'origine, c'était exclusivement pour les 2 seules chansons que je connaissais de Jil is Lucky que je suis allé à ce spectacle,Heyheymymy.jpg les ayant découverts grâce à la nouvelle pub du parfum Kenzo (**).

   Chercher une place où se garer près de la fac de Lettre de Nancy (où ce trouve ce fameux Hublot) revient à chercher une aiguille dans une botte de foin, si bien que j'arrive un peu en retard et le spectacle est déjà commencé. Entendant les premières notes au loin, je me dis "Flûte c'est déjà commencé, pas grave, ça doit être le 1ère partie". J'ai vite déchanté. Le 1er groupe à passer s'appelle Hey Hey My My en référence à une chanson de Neil Young. Leur musique n'a pourtant pas grand chose à voir avec le style folk rock de ce dernier, mais ça déchire grave ! Leur set, d'une durée d'environ 50 minutes passe beaucoup trop vite. Pas le temps de se lasser tant les morceaux se différencient rythmiquement les uns des autres, mélodies colorées accrocheuses et carrées mais jamais encombrées de fioritures faciles. On pense pêle même au rock British de Queen, les Beatles ou les Kinks parfois même Led Zeppelin, même si leur prononciation de l'anglais ne fait aucun doute qu'ils ne sont pas anglophones dans la vie  (***) ! Qu'à cela ne tienne, c'est un choc et au risque d'être déçu je m'empresse d'aller faire l'acquisition de leur CD à la fin du spectacle. Je prends bien la précaution de leur demander si leur CD est bien avant de leur lâcher 15€ (****). Sympathiques, l'un d'entre eux ayant d'ailleurs de faux airs de Woody Allen, ils m'assurent que le CD déchire bien sa race. La suite me prouvera qu'ils avaient raison. En me demandant mon prénom pour les auto-graphes, ils me disent "Ah, encore un !" et j'ai droit à des "Pour Julien de la part de Julien" sur la jacquette bien que je n'en sois pas...

   2e partie de soirée, Jil is Lucky. Petit chanteur barbu au yeux tombants avec une casquette de communiste lui donnant de faux airs de Fidel Castro jeune. Parmi les musiciens, on reconnait Julien (encore un !) Bensé qui connut son heure de gloire il y a 2 ou 3 ans avec son tube "Au grand jamais" et qui eu pour première partie lors de ses tournées quelqu'un que nous connaissons jilislucky.jpgbien. La mélodie d'"Au grand jamais" est restée, son nom peut être un peu moins. Nom (de famille : Bensénior) qu'il partage avec Jil is Lucky pour la simple et bonne raison qu'ils sont frères. Ce sont d'ailleurs à peu près les mêmes musiciens pour la formation Bensé et Jil is Lucky alteranant le rôle de leader. Musicalement, il est vrai que la voix étrange de Jil confère à ses refrains une couleur particulière, et bien qu'on peut considérer qu'ils mettent le feu sur scène, je n'ai pas spécialement, contrairement à leur prédecesseurs, été conquis outre mesure par les morceaux que je ne connaissais pas, trop à l'opposé de ceux que je connaissais "The Wanderer" et "jil is Lucky". Trop d'envolées planantes interminables et parfois presque lassantes. Je pensais retrouver le folk mélancolique et aux consonnaces slaves des 2 titres pré-cités. Dommage. Cela ne m'a pas convaincu à faire également l'acquisition de leur album sous format 33 tours vendu au stand commun au fond de la salle. Et ce bien que la pochette soit dans un pur style kitch néo année 70 que j'affectionne particulièrement. Cela dit, vu l'ovation qu'ils ont reçu, je dois être le seul de cet avis ! Jil a vraiment de la chance...

   Pas grave, je suis rentré à la maison avec un trophée qui tourne encore en boucle sur mon auto radio et que je vous conseille vivement faute de les voir en live, ce qui bien sûr ne remplace pas le CD mais faute de mieux...

   Tout ça pour dire que aucun doute possible, c'était bien la soirée des Julien, 1 chez Jil is Lucky, 2 chez Hey Hey My My, un dans l'équipe du Blog de Julien Petitjean et sans doute bien d'autres dans le public que j'estime à 500 personnes. La prochaine fois, promis, je viendrai en bus, pour être sûr de ne pas passer des heures  à  trouver où me garer.


(*) Nancy Jazz Pulsations

(**) Je vais d'ailleurs publier d'ici peu un article sur les musiques de pub que j'aime bien, maus chut, je n'en dis pas plus.

(***) En effet ce sont des parigots

(****) Des fois qu'ils me répondent "Non c'est nul à chier, ne l'achète surtout pas !"

Partager cet article
Repost0

commentaires

S


Dominic sonic avait fait aussi une tres belle version de Hey hey....



Répondre
L


Mais as-tu passé une bonne soirée ?



Répondre
J


Ah zut, j'ai oublié de préciser l'essentiel... Oui, j'ai passé une bonne soirée !!!!