Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 16:48

   Comme nous l'avions prédit avec regret : Patricia Kaas n'a pas gagné l'Eurovision et a terminé avec une place de 8e dans le classement qui en compte 25 (ce qui est pourtant nettement mieux que les performances de la France ces 5 ou 6 dernières années).

   Dès le début des votes, la Norvège s'est démarquée pour finir en tête loin devant ses concurrents et, cerise sur le gâteau, pulvérise le record du nombre de points obtenus par le gagnant du concours avec 385 points (*).

   Comme chaque année, ce fut un défilé de chanteurs ringards dont la kitchitude des costumes et des chorégraphies n'avaient d'égal que la vulgarité et la banalité d'une bonne partie des représentants de chaque pays, égrenant tour à tour les clichés du chanteur de charme latino, la pouf de boîte de nuit, la figurante ayant retrouvé une vieille robe des années soixante dix dans ses armoires, la grosse chanteuse jouant la diva, le sado maso ayant pour seul vêtement un casque de centurion... Il est vrai que la chanson proposée par la norvège sortait un peu du lot et méritait de gagner, tant la concurrence était inexistante. La chorégraphie associée à la chanson était, par contre, à se pisser dessus de rire.

   Pour relever le niveau et compenser l'ennui éprouvée en regardant la cérémonie dans toute son intégralité, des commentaires d'anthologie signées Julien Courbet et Cyril Hanouna, teintés d'un chauvinisme dont on devine aisément qu'il faisait parti des directives de France 3, étaient délectables. On ne citera qu'un seul exemple valant son pesant de cacahuètes, illustrant l'écrasante unanimité dont a bénéficié le gagnant scandinave, et signé Cyril Hanouna :

   "La messe est dite, moi je me sens comme un enfant aux yeux de lumière" (**)

   Merci Cyril et Julien, votre humour décalé a eu au moins le mérite de ne pas nous faire dire qu'encore une fois, on a perdu son temps en regardant cette cérémonie pitoyable.

   Par contre, triste fin de carrière pour cette pauvre Patricia Kaas, qui, convaincue de sa victoire vu son statut de véritable star en Russie, a dû tomber de bien haut voyant que le pays organisateur ne lui a même pas attribué la note maximale...


(*) Le précédent record était de 292 points
(**) En référence, pour ceux qui ne l'auraient pas compris, à la dernière gagnante française du concours. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

crew 19/05/2009 06:47

tres tres bon article!! qu est ce que j ai ri!! mais c est tellement vrai.. tu as oublié les ventilateurs!! mon collegue Istvan je crois a fait une these sur les votes et leur fonctionnement... je crois que c est edifiant de verité..bon l année prochaine c est moi qui chante ..je pense utiliser le titre "mon cul sur la commode" lol!merci de ta visite et ravi d avoir connu ton blog.. j ai beaucoup beaucoup de chose a y lire!!a bientot !!

Julien Petitjean 19/05/2009 14:07


Je pense que "Mon cul sur la commode" ferait un carton à l'Eurovision !


Heyoka 18/05/2009 15:04

Pour être honnête, je n'ai suivi que de loin et malgré moi cette présence de Patricia Kass à l'Eurovision.  Ce que je regrette est que toute cette masquarade n'est plus pour lancer des inconnus, mais est plus un enjeu "politique".  Le choix d'une chanson n'ayant pas de peps était sans doute aussi prétencieux que le tapage autour de la présence de cette chanteuse qui a une voix magnifique mais qui reste dans un registre trop populaire à mon goût.  Difficile et amer regret elle doit avoir... but .. the show must go on !..

Julien Petitjean 29/05/2009 00:30


Bah tant pis, l'année prochaine y choisiront peut être Cyndie Sander pour représenter la France à l'Eurovision !


walkmindz 17/05/2009 17:17


La nu, néo, nouvelle chanson française qui lave plus blanc
 
À la confluence de la littérature pour jouvencelle en chaleur et de l’histoire pour syndicaliste, se situe cette nu, néo, nouvelle chanson élue produit du bon goût, fille du conforme et du naturel à la lisière de l’allèle récessive et de la maladie héréditaire.
 
Même si cette nu, néo, nouvelle chanson française apôtre du statut quo végétant dans son propre nombrilisme depuis toujours, attise les vocations bourgeoises et prolétaires – les uns fantasmant les autres – elle excite les plumes des pygmalions dispensant leur existentialisme pratique en 10 leçons et la romance politique pour les nuls.
 
la suite ici :
 
http://souklaye.wordpress.com/2009/02/08/la-nu-neo-nouvelle-chanson-francaise-qui-lave-plus-blanc/