Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 13:45
   J'ai entendu dire que Bob Dylan était en concert ce soir au Palais des Congrès à Paris. Une chose est sûre : Je ne serai pas de la partie ! Non pas que je ne respecte pas l'oeuvre immense du bonhomme, mais l'ayant vu le 4 novembre 2005 au Galaxy d'Amnéville et ayant été très déçu et très vexé, je n'envisage absolument pas de renouveler l'expérience !

    Quand quelques affiches fleurirent sur les Colonnes Maurice de Metz annonçant la venue de Robert Zimmerman dans le plus prestigieux centre thermal du monde (Amnéville), je me suis dit : "ça c'est à ne pas louper", pensant même qu'il était en retraite depuis longtemps...

   Le grand jour arrivant, c'est à un triste spectacle auquel j'assiste ce 4 novembre 2005... Non pas qu'avec Bob Dylan il faut s'attendre  à un show fabuleux à l'américaine, des jeux de lumières à couper le souffle et des chorégraphies Jacksoniennes, mais au moins un minimun d'émotion, de feeeling... Mais rien, rien, néan total.

   Une épave, coiffée d'un chapeau sombre, debout, recroquevillée sur son son clavier dans un coin de la scène, de profil et marmonnant des phrases incompréhensibles, les mélodies ont disparues, rien...  De temps en temps on comprend quelques mot à la fin d'un morceau et on se dit "Ah.... C'était "The Times They Are A-Changin'" !!!". La voix nasillarde est bien là, mais quasi méconnaissable. Décor et éclairage fixes, symbolisant un ciel étoilé. Il ne se passe rien. C'est mort. Seul point positif, un très bon orchestre country formé de musicos faisant plus penser à des profs de maths retraités qu'à des rock star, mais ne parviennent pas à sauver le déstastre.

   Ah si, un petit jeu de scène vient mettre un peu d'animation : Bob Dylan prend un harmonica, joue 3 notes, puis recommence à tapotter inlassablement sur son clavier (et pas toujours en rythme.) Sinon, en 2h pas un mot au public, à la fin, Dylan et son groupe viennent sur le devant de la scène pour vaguement saluer, pour le principe, daigne revenir pour 2 morceaux de rappel et au-revoir, par ici la monnaie. Je n'ai sans doute pas les clefs pour aprécier le spectacle auquel je viens d'assister à sa juste valeur... On se console en se disant que les meilleurs interprètes de Bob Dylan ne sont pas Bob Dylan.

   Bob Dylan l'a compris, il est entré dans la légende depuis longtemps, plus d'effort à faire pour l'entretenir, le public vient voir l'épave pour son oeuvre et non pas pour le spectacle. Espérons que d'ici quelques mois, Mickael Jackson ne nous réserve pas le même type de surprise !


Partager cet article

Repost0

commentaires

phil 07/04/2009 20:09

Je partage complètement ton point de vue, pour l'avoir au Zénith (à Paris) la veille d'Amnéville justement.Arrivé bien avant l'heure, les fouilles exagérées en cette période de risques d'attentats, ajoutées fait que j'ai du laisser mes 2 appareils photos à la consigne, m'ont fait arriver dans la fosse une fois le concert commencé, et bien loin des premiers rangs.J'ai mis du temps à réaliser que le minuscule bonhomme se tenant debout devant son clavier, était Bob Dylan!Voix nasillarde et incapable de monter, heureusement qu'il a un groupe de super musiciens pour le soutenir.Pas un mot de dialogue avec le public et ce fut vraiment le servise minimum.J'ai moi aussi été déçu.Il n'était plus que l'ombre de la légende que je me réjouissais de voir enfin sur scène...