Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 22:24

   Décidément, l'Eglise n'est pas au meilleur de sa forme en ce moment et ne fait pas grand chose pour redorer son blason vis à vis des gens qui la trouve trop ringarde, trop machiste ou... trop injuste !
   Le cas que nous allons étudier aujourd'hui pour nous conforter dans cette thèse donne encore plus envie de dégueuler que l'article
2 girls 1 cup :

Nous avons :

Un homme : Celui ci a violé sa belle fille de 9 ans, la pauvre enfant est tombé enceinte de jumeaux, ces peuvres gosses si ils avaient eu la malchance de naître auraient eu un beau père qui est à la fois leur beau grand père et une mère qui est en même temps leur demi soeur (puisqu'ils ont le même père ou beau père). Je les aurais plain, et pas seulement quand ils auraient entrepris de faire leur arbre généalogique !

Une femme : la femme de l'homme, a emmené sa fille à se faire avorter car enceinte de son propre beau père. Bien que l'avortement soit interdit au Brésil, c'est un cas de force majeur consédéré comme légal car le pronostique vital de la future mère est engagé si elle suit sa grossesse à terme, surtout de jumeaux.

L'Eglise : Celle-ci (par excommunication par le biais de l'archevêque de Recife avec la benediction de Benedict XVI) condamne... La femme ainsi que la fillette ! Car l'avortement n'est pas autorisée par l'eglise, quelles que soient les circonstances. Pourquoi le père serait-il condamné alors qu'il a eu un acte sexuel qui a donné lieu à une procréation ? Aux yeux de l'Eglise il est donc moins grave de violer une enfant que d'avorter !

Une photo : celle du cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la congrégation des évêques et pour qui l'excommunication de la mère de la fillette est justifiée, car les jumeaux qu'elle portait  "avaient le droit de vivre". Dans un entretien accordé au quotidien italien La Stampa, le cardinal estime qu'il "faut toujours protéger la vie, l'attaque contre l'Eglise brésilienne est injustifiée".

   L'Eglise n'aime décidément pas les femmes, lui jetant l'opprobe à la moindre occasion, et ce depuis qu'elle a inventé l'histoire d'Adam et Eve. J'attends en commentaire le point de vue de grenouilles de bénitiers sur la question ! 
    Tiens,
cette histoire ne vous rappelle pas une chanson ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Cathy - for two and two for tea 14/03/2009 10:17

De la grenouille je n'ai que la couleur.... je suis outrée, mais néanmoins* pas surprise..., de voir qu'une fois de plus l'église ne mérite le respect de personne... j'espère sincérement moi aussi lire des avis de leurs adeptes... mais en toute certitude, je ne pense pas que des personnes aussi lâches auraient le courage de donner leur avis sur la question..Déjà lors de ma tentative de la lecture de la bible, je pensais lire un livre XXX, avec la tante qui couche avec son neveu qui lui même dormait dans le lit de sa soeur.... etc....Voir que l'église persiste dans ce domaine me conforte dans l'idée qu'en fait, il s'agit d'une énorme histoire de cul.... Sur ces bonnes paroles, je pense dimanche matin aller prier dans un club échangiste, après avoir prié sur les genoux d'un prêtre sodomite et rendre visite aux nonnes perverses....à bon entendeur...*oeil en plus....