Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 11:58

   Tout a commencé en visionnant une émission des Inconnus où ces derniers parodiaient des émissions de TV, des reportages etc. Un skètche a plus particulièrement attiré mon attention. On y voyait un vieil homme (incarné par Pascal Légitimus) de mauvaise foi qui expliquait que  de son temps, sous différents aspects, les chansons étaient mieux que celles de maintenant. Ceci accompagné de parodies des chanteurs de l'ancien temps en guise d'illustration qui contredisaient la thèse énoncée. A un moment donné, il dit " De mon temps les chansons étaient quand même plus joyeuses que maintenant " et c'est alors qu'on voit une parodie des chanteurs réalistes de l'époque d'Aristide Bruant, une chanteuse éplorée commence à chanter une chanson d'un tragique démesuré " La pauvre enfant s'est faite écraser par la charrue ". Avec ma sister à l'époque, nous avions beaucoup ri de ce skètche.

   Peu de temps après je décide d'écrire sur ce modèle une chanson extrêmement tragique, et ce fut fait quasiment d'un trait et aucune retouche n'a été faite depuis. Cela se passe au moyen âge et, en guise d'hommage, à la fin on apprend qu'elle aussi se fait écraser par la charrue ! Paradoxalement, j'ai beaucoup ri en écrivant cette chanson. J'avais commencé à faire une musique provisoire de cette chanson en attendant d'en faire une beaucoup plus élaborée. Comme ma sister aimait bien la musique, elle a insisté pour que je le laisse telle quelle. Je reconnais avoir été très inspiré par Tri Yann (notamment la chanson Pelot d'Hennebont) pour la musique.

   Le 1er enregistrement de la pauvre enfant figure sur mon précédent CD (1) et je suis un peu trop parti dans tous les sens pour la musique au moment de l'instrumental, ça ne ressemblait plus à rien. Dans l'enregistrement définitif de 12 Petits Chants, j'ai préféré faire un simple solo de guitare sur le motif des couplets. Par contre à la fin de la chanson, après le bruit d'orage final, j'ai mis une joyeuse petite musique illustrant le fait que dans le village ou vécut la pauvre enfant qui était considéré comme maléfique du fait qu'elle avait engendré un enfant monstrueux (2), les habitants manifestèrent leur joie quand elle moura. Cette musique a été reprise, déclinée sous plusieurs formes, pour une sorte de spectacle pour enfants dont on m'avait proposé de composer une partie des musiques de fond. (3)

 

   Avec le recul je trouve que cette chanson est mal construite, elle n'a pas de refrain, il y a un débit de paroles fatiguant. Pour chaque répétition de couplets, les gens ne peuvent pas participer car ça va trop vite. Pourtant j'en ai souvent eu de bons échos car sur fond de Pauvre Enfant, on peut danser l' an dro (4).

   Pour rattraper le coup, j'ai écrit la suite de La Pauvre Enfant. Elle est interprétée sur scène depuis plus de 4 ans et figurera en place de choix sur le prochain album. La chanson s'appelle  L'enfant 4 Bras. J'aime bien les chansons ou il existe une suite, par exemple Renaud avec Gérard Lambert ou Brel avec Les Bonbons.

   Sur l'enregistrement figurant sur le CD, c'est mon ami Davy QUERU, excellent bassiste de son état qui joue la ligne de basse. Davy, si tu nous lis...

 

<<   La Pauvre Enfant >>

 


 
(1) Dont le titre est Insolite
(2) Jugez plutôt : quatre bras, une senteur bestiale, à la place du nez les parties génitales.
(3) Jean qui rêve, voir
sur ce lien il y a plus de détails.
(4) Si des amis bretons nous écoutent...

 

 

 

NOTE IMPORTANTE : A l'occasion des 5 ans de la sortie de mon cédé " 12 Petits Chants " Je lance un GRAND CONCOURS (c'est en effet la période des fêtes qui commence) : Pour chaque billet correspondant à chaque chanson du cédé (par exemple aujourd'hui, " La Pauvre Enfant "), celui qui me postera le meilleur commentaire gagnera un exemplaire CD de " 12 Petits Chants ". Prenez garde toutefois de me laisser votre adresse mail afin que je vous recontacte pour savoir où envoyer le cadeau ! Par contre, interdiction de gagner 2 fois le CD.


      Ceux qui souhaitent faire l'acquisition du CD " 12 Petits Chants " hors concours devront cliquer
ici. Par contre, vu que c'est Noël, les frais d'expédition sont GRATUITS et le chèque doit être d'un montant de 10 € seulement. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Quant au sketch des inconnus, il s'agit du "Bonheur au Quotidien", Pascal Légitimus joue le rôle de Louis Ribier qui parle de la Grande Berta, interprêté(e) par Didier Bourdon, qui chante la fameuse chanson de l'époque où "il y avait une humeur saine, une joie de vivre"...lol
Répondre
J

Merci pour cette minute culturelle...


C
... je te hais...ce n'est pas le fait de lire ton article qui me fait te haïr, au contraire, j'adore connaître comment naissent des chansons... cependant... quand tu as parlé de Tri Yann "Pelot d'Hennebont", chanson que je ne connais pas, cela a titillé ma curiosité, et me voilà donc barré à regarder une vidéo sur youtube... et là... vision d'horreur... ils ont tous des costumes à faire fuir un troupeau de buffles en ruth et pourtant affamés... ce chapeau du mec à la flûte et ce costume noir à pois blancs et rayures vont me hanter à jamais...je ne te félicite pô...
Répondre
J

Moi je les trouve très jolis leurs costumes...
Je me demande même si je ne vais pas venir au boulot habillé comme ça maintenant...


L
Effectivement la musique sent le Tri Yann. Vraiment bien même si l'histoire n'est pas gaie.
Répondre