Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 13:13

   Il existe de nombreux portraits de Mozart. Mais n'avez vous pas remarqué la particularité insolite qu'aucun d'entre eux ne se ressemble ? Certes on retrouve certains traits communs (yeux globuleux, face de rats, boule au bout du nez...) plus ou moins mis en évidence en fonction des portraits, mais l'expression du visage est à chaque fois très différente, ce qui fait qu'on a énormément de mal à se l'imaginer en vrai.

 

   Tout ce que l'on sait c'est que Mozart était petit, très mince, avait une grosse tête par rapport au corps et avait un teint très pâle, maladif. De plus, sa peau portait les séquelles d'une variole contractée à l'âge de 12 ans et qui faillit l'emporter (mais Dieu merci, il survécut !).

   Il existe cependant 2 portraits dont on sait qu'ils sont très ressemblants. Par exemple le portrait anonyme, dit "Mozart de Bologne" (reproduction ci-dessous), et dont le père de Mozart (Léopold) a dit
« Malerisch hat es wenig wert, aber was die Ähnlichkeit anbetrifft, so versichere ich Ihnen, daß es ihm ganz und gar ähnlich sieht. »(*1)

 

Mozart de Bologne (21 ans)

 

Mozart de Doris Stock (34 ans)



   Un autre portrait signé Doris Stock (reproduction ci-dessus) est réputé pour être l'un des plus ressemblants du génie mort trop tôt. Il faut donc se fier à ces deux portraits si l'on veut imaginer le vrai visage de Mozart, par contre, ils ne se ressemblent pas, d'autant moins qu'ils ne le représentent pas sous le même angle ni au même âge...

   On aurait pu également avoir certains indices sur le visage de Mozart grâce au fameux crâne qui a été récupéré dans sa tombe(*2) et qui s'est transmis de génération en génération. Malheureusement, des tests d'ADN récents (par comparaison avec des cellules issues des ossements de ses parents) ont prouvé qu'il ne s'agissait pas du vrai crâne de l'artiste...

   Autre faux espoir dans la quête du vrai visage de Mozart : Le masque funéraire. En effet à l'époque, on faisait systématiquement des masques funéraires des morts. Il en a donc été fait un de Mozart qu'a conservé Constanz Weber (sa veuve)... jusqu'à ce que cette connasse le fasse tomber le brisant en mille morceaux... De toutes façons, à sa mort, le visage de Mozart était, parait-il tuméfié par la maladie et méconnaissable. Toujours est-il que ça aurait été tout de même intéressant de conserver ce masque intact jusqu'à nos jours, cela ne pardonne donc en aucun cas la maladresse de cette bécasse de Constanz.

20 ans

77 ans


   Injustice de l'histoire : On connait le visage de Constanz ! On a en effet une photographie unique où elle apparaît, 2 ans avant son trépas. De plus les portraits de la bécasse, jeune, sont tous similaires. On reconnaît aisément son visage sur la photo d'elle vieille en comparant avec les portraits d'elle jeune.

    D'autres compositeurs, tels que Beethoven ou Schubert ont laissé une plus grande cohérence sur les portraits d'après modèle vivant qu'on a fait d'eux. La ressemblance de leurs portraits avec leur masque mortuaire est évidente. Nous étudierons cela dans un prochain article consacré aux masques mortuaires.

   On ne saura donc jamais, bien qu'on sache qu'il devait avoir une sale gueule,  quelle tête avait Mozart. Heureusement qu'en compensation, il nous a laissé une oeuvre riche et demeurée, elle, intacte ! (*3)

Pour en savoir plus sur le propos, je vous invite à aller visiter les 2 liens suivants :

 



(*1) C'est de l'Allemand, ça veut dire : « C’est une œuvre d’art de valeur médiocre, mais je peux vous assurer que du point de vue de la ressemblance, elle est parfaite. »

(*2) Le corps de Mozart, contrairement a ce qui a souvent été dit n'a pas véritablement été jeté en vrac dans une fosse commune, mais dans un casier (bien qu'anonyme) où l'on enterrait les morts à l'époque à Vienne. Un fossoyeur ayant assisté à l'enterrement de Mozart a récupéré plusieurs années après le crâne dans le casier dont il se souvenait être celui de Mozart. Pas de bol, c'était pas le bon...

(*3) Bien que certaines oeuvres ont parait-il eu le manuscrit détruit sans qu'aucune copie de subsiste...

http://mymozart.free.fr/apparence.htm
http://mozartina.com/janvier2006-1.htm

Partager cet article
Repost0

commentaires

Louis 07/04/2017 12:37

Mozart devait avoir une « sale gueule », une « face de rat »? Wow! Vous y allez un peu fort, mon vieux! D'abord, c'est faux. Il n'avait ni une « sale gueule » ni une « face de rat ». Et ensuite, même si c'est ce que vous croyez, vous pourriez utiliser un langage un peu plus élégant et respectueux pour décrire la physionomie de cet homme, considéré comme l'un des plus prodigieux génies musicaux de tous les temps...

Puech Pierre-François 16/01/2015 19:04

Vous avez lu trop rapidement les rapports relatifs aux analyses ADN du crâne de Mozart. Sans entrer dans une polémique il vous faut savoir que des recherches complémentaires menées dans le caveau familial de la famille Mozart au cimetière Saint-Sébastien de Salzbourg ont seulement établi «qu'aucune des personnes qui y sont inhumées n'ont de lien de parenté» entre elles et avec le crâne, rendant impossible, en l'absence de référent, d'authentifier celui-ci: http://www.atlasobscura.com/places/university-mozarteum

Michèle 29/12/2012 00:20


Je suis désolée de vous contredire mais les tests ADN ont bien prouvé que le crâne retrouvé est bien celui de Mozart  et ce depuis Janvier 2006


A lire une source plus sûre :http://fluctuat.premiere.fr/Musique/News/Mozart-crane-encore-tete-de-mort-3181036 ou encore le dernier livre d'un historien qui a consacré sa vie à étudier Mozart et
qui a récemment publié toutes les lettres écrites entre lui et léopold

Sébastien 02/02/2012 16:34


Constance est en effet très critiquable, voici ce qu'on apprend en lisant les biographies de référence :


Elle a accepté un enterrement indigne sans broncher. Mozart a été enterré dans une fosse avec d'autres cadavres. C'est révoltant, même s'il laissait bcp de dettes elle aurait pu lui faire plus
d'honneur.


Elle n'était pas à l'enterrement ! Et contrairement à la légende, il ne faisait pas un temps de chien. Elle n'a jamais donc su où a été enterré son mari, sans que ça la dérange. Des années plus
tard, pour taire les commentaires de ceux qui s'élevaient face à cette situation, elle a du retourner chercher la tombe. Le fossoyeur étant mort depuis belle lurette, elle est retournée chez
elle, satisfaite d'avoir fait son devoir.


Elle a cassé le masque mortuaire en faisant le ménage ! Et, ni une ni deux, elle a mis les morceaux à la poubelle. Quelle conscience !


Enfin, Mozart lui a plusieurs fois reproché sa "légèreté" lorsqu'elle faisait des cures à Baden. Mozart a lui aussi été adultère, mais d'une toute autre façon.


 

tom heinrich 01/01/2012 15:33


petite chose a presciser le masque mortuaire
de Mozart n'a JAMAIS été CASSE la preuve en image:

Youp 16/11/2017 21:59

Bien que Constance soit critiquable (remariage peu de temps après, chute du masque mortuaire), on ne peut pas lui imputer de ne pas être allé à l’enterrement de son époux. En effet, elle n'y était pas, pour la simple et bonne raison qu'elle ne pouvait pas y être.
A cette époque, et particulièrement en cette année de 1791, Vienne était en proie aux épidémies et maladies, et personne n'était autorisé à se rendre au cimetière (fausse commune, appelez ça comme vous voulez) hormis les fossoyeurs, pour la bonne et simple raison que la plupart des cadavres étaient contaminés, et donc potentiellement dangereux pour la totalité de la ville. Constance n'a donc pas eu le choix.

Mon message a bien des années de retard, mais Internet est intemporel n'est-ce pas ? ;-)