Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 13:36

   Il est bien injuste que le chanteur Klaus NOMI soit quasiment tombé aux oubliettes et je voudrais contribuer à réparer cette injustice car cet extravagant était un visionnaire. Peut être un génie.



 

Klaus NOMI


   Dans son déguisement de clown robot d'un autre temps, n'y reconnaissez vous pas un chanteur français qui fait fureur depuis une dizaine d'années et qui a dû fortement s'en inspirer tant au point de vue de l'accoutrement que dans ses envolées lyriques dignes d'un Farinelli des temps moderne ? M n'a rien inventé. Mais il n'est pas le seul car il est clair que Klaus NOMI,  dans sa volonté de bouleverser toutes les conventions laisse un héritage dans lequel ont puisé de nombreux artistes.

   Né à Immenstadt en 1944, Klaus NOMI, a été découvert par David Bowie (rien que ça !) lors des années 70 alors que le chanteur allemand commençait à se faire un nom dans l'underground New Yorkais par des prestations scéniques mêlant une musique pré-new wave barroque à des chorégraphies robotiques semblant sorties de nulle part.

   La tessiture étonnante de la voix de cet être artistiquement totalement désinhibé couvrait aussi bien les notes de la gamme baryton-basse que les notes les plus aigues du répertoire haute-contre(1) mettant l'accent sur tout l'ambiguité du personnage. En écoutant certains extraits musicaux on peut facilement être bluffé et le prendre pour une soprano !

     Klaus NOMI ne sortit que 2 albums de son vivant. Un 3e, regroupe des oeuvres posthumes. Ainsi il n'a pas vraiment eu le temps de peauffiner son art et de bâtir une grande carrière internationnale. Sa mort nous prive sans doute de véritables pépites d'inventivité. Pour le découvrir, de nombreuses compilations existent.

 


   Son plus grand tube, en tout cas en France, est une reprise, il s'agit de " Cold Song " (du compositeur barroque Henri Purcell) extrait de l'opéra " The King Arthur "  (" The Song of Cold " acte III scène 2) et qui a servi de BO pour le film " A nos amours " avec Sandrine Bonnaire. Voici la version originale (enregistrement d'époque !) : 

 


      Il y a 2 ou 3 morceaux de Klaus NOMI que j'affectionne tout particulièrement hormis " Cold Song ". Citons en Vrac " You don't own me "(2), " Total Eclipse "(3) et " Wasting my time ". Nous vous proposons ici " Total Eclipse " :

 


   Malheureusement, en 1983, Klaus NOMI (Klaus SPERBER de son vrai nom) fut le 1er chanteur à mourir du SIDA, alors qu'on venait à peine de découvrir cette étrange maladie, inutile de vous dire qu'à l'époque, aucun traitement n'existait encore, pas même l'AZT !

   Au fait, pourquoi " NOMI " (au lieu de SPERBER) ? C'est très simple : Klaus SPERBER avait un ami danseur qui mit d'ailleurs au point sa fameuse danse de Robot. Le magazine préféré de cet ami était " OMNI " et il se complaisait à surnommer ce magazine par un anagramme : " NOMI ". C'est ce nom qu'adopta Klaus pour en faire son nom de scène : Klaus NOMI.


   Klaus NOMI fait donc parti de ces génies morts trop tôt, tel Mozart, Schubert ou Purcell mais son souvenir perdure encore dans le coeur de son public (dont une grande partie l'a découvert après sa mort). J'ai même un ami qui, pour son enterrement de vie de garçon s'est même déguisé en Klaus NOMI ! Et je peux vous dire qu'il a fait fureur.
   Ci-contre (gauche et droite) Klaus NOMI dans la vie.

 


   Je ne pourrai pas terminer ce billet sans un clin d'oeil à l'ami qui m'a fait découvrir Klaus NOMI alors que j'étais étudiant. Alors 36, si tu nous lis...

 



(1) Falsetto
(2) Sans doute un jeu de mot avec " You don't NOMI "
(3) Pour la petite histoire j'ai une connaissance qui, en écoutant " Total Eclipse " avait un peu compris de travers et croyait que les paroles étaient " Boter les fesses, il faut botter les fesses " au lieu de " Total Eclipse, it's a total Eclipse ". Voir dans le même ordre d'idées l'article sur les cornichons.

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
Bonjour, J'ai 72 ans, je suis né en 1947. Je suis un inconditionnel admiratif de ce superbe artiste depuis ses débuts. Il m'a berçé tout au long de ma vie dans son nuage de sensibilité, de douceur, de beauté et de créativité, et ça continue encore aujourd'hui. J'aime ce type à l'immense talent, je ne pourrais jamais l'oublier, j'espère le rencontrer un jour lorsque le moment sera venu....
Répondre
F

Merci pour avoir écrit cet hommage à cet artiste de génie


moi aussi dès que j'ai vu et entendu M, je me suis demandé comment on avait pas ce rapprochement en masse, alors que ce dernier ( m), en bon fils à ses parents ( c'est sa mère qui lui écrit une
bonne part de ses chansons) et qui vogue à fond dans le glamour ( et utilise de belle cages à beauté comme vanessa paradis) bénéficiait d'une notoriété bien artificielle


je veux dire qu'il pourrait au moins parler de Klaus comme une source d'inspiration...au lieu de rabattre les oreille avec son égo-trip


les gens sont sourds, aveugles et ignorants.


 
Répondre
N

Bonjour,
 J'arrive un peu tard... Cependant j'imagine qu'au court de vos recherches sur le personnage Nomi, vous avez découvert l'existence du film documentaire qui lui a été consacré il y a 4/5 ans :
"Nomi Song" de Andrew Horn , non ? Indispensable pour qui s'intéresse et tombe sous le charme de Klaus Nomi ! Moi, c'est depuis mon âge le plus tendre que j'aime Klaus Nomi... lorsque j'étais
enfant et qu'on me demandait quels étaient mes chanteurs/ses préféré(e)s je m'écriais : "Renaud & Klaus Nomi !". C'était toute une époque.
Et oui, également, quand j'ai découvert -M- et surtout sa coiffure si caractéristique j'ai immédiatement fait le rapprochement avec le cher Nomi... ça m'a sauté aux yeux. Petit copieur va !


Répondre
E
j'ai 47 ans , je suis fan de Klaus Nomi depuis des annees , non, je ne l'ai pas oublie et jene l'oubliraijamais , ce grand artiste avec sa voix exceptionnelle a le don encore aujourd'hui de me faire dresser les poils sur les bras !
Répondre
E
j'ai 47 ans , je suis fan de Klaus Nomi depuis des annees , non, je ne l'ai pas oublie et jene l'oubliraijamais , ce grand artiste avec sa voix exceptionnelle a le don encore aujourd'hui de me faire dresser les poils sur les bras !
Répondre