Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 11:08

   Je ne prends pas beaucoup de risque à proposer un tel titre tant l'image franchouillarde et sympathique de notre 2e "ancien président de la république encore en vie" contraste avec celle de celui encore en activité (comment s'appelle-t-il déjà ?).

   Sympatique ? Oui si l'on en croit la plupart des français, quoique celui-ci n'a jamais répondu à la
lettre que je lui avais adressée il y a quelque temps et quoique désormais il dispose de beaucoup plus de temps libre que jadis, je crois que je peux toujours courir...  Pourtant on peut pas dire que son double mandat laissera un souvenir impérissable dans les livres d'histoires, sauf peut être pour la création du "Musée des arts primaires", dont il est d'ailleurs étonnant qu'il ait décidé de l'aménager quai Branly lui qui n'a rien branlé pendant 12 ans ! Bref, passons, tel n'est pas le propos de cet article.

   Parlons plutôt de la nouvelle vie du plus célèbre retraité de France (après PPDA). C'est déjà le 3e article (*) lui étant consacré sur ce blog et il est grand temps, après avoir fait un bilan de son oeuvre de Président de la République Française de faire un bilan de sa retraite. C'est important, c'est nous, contribuables qui lui payons ses 30781 € de retraite mensuelle (**) ! 

   En quittant l'Elysée, Jacques Chirac s'est donc installé quai Voltaire à Paris chez des amis libanais. Ses activités sont multiples. Tout d'abord, nous pensions tous qu'en sortant de l'Elysée, notre Jacquot, suite à ses méfaits à la ville de Paris allait se retrouver direct au quartier VIP de la Santé peut être dans l'ancienne cellule de Carlos, Papon, Mesrine ou JC Mitterrand ! Mais n'en déplaise à ses détracteurs, seule une petite mise en examen sans suite chez la juge Xavière Siméoni (***) et psshhhhiiit, le soir même de retour à la maison sans être inquiété !

   Il en faut plus pour l'impressionner le gaillard, et c'est pas la pause d'un pace maker le 11 avril 2008 qui va lui faire peur pour se consacrer à sa principale activité de retraité à savoir ses nombreux voyages à l'étranger dans le cadre de sa "Fondation pour le Développement Durable et le Dialogue des Cultures" (dont le siège est installé au musée des arts primaires). Cette association a pour but d' "agir au service de la paix" (****) et dont les priorités sont : L'accès à l'eau et aux médicaments, la lutte contre la déforestation et la désertification et la sauvegarde des langues et des cultures menacées. Je ne comprends pas que Le Pen n'adhère pas à cette association...

   Enfin, en tant qu' "ancien Président de la République encore en vie", Jacouille siège au Conseil Constitutionnel aux côtés de son ennemi juré Valéry Giscard d'Estaing avec qui la guerre a été officiellement déclarée le jour où, en 1976, il démissionne de son poste de 1er ministre considérent que son président "ne lui mettait pas à disposition les moyens dont il avait bvesoin pour mettre en oeuvre sa politique" (ou quelque chose comme ça).

   Chirac va même jusqu'à se présenter en 1981 contre VGE aux élection présidentielles ! Il obtiendra tout de même 18% mais ce n'est pas suffisant pour aller au 2e tour. A sa plus grande joie, son rival est battu par Mitterrand, ce qui lui permettra de devenir chef de l'oppostion reléguant VGE au rang de has been. Je ne sais pas si c'est son hymne de campagne qui lui a permis d'obtenir un si beau score mais pour conclure, je ne peux résister à l'envie de vous faire partager à nouveau ce grand moment de chanson française :

Chanson "Votez Jacques Chirac"

   Je ne comprends pas qu'une chanson aux paroles si subtiles et à la musique si finement orchestrée soit tombée dans l'oubli aussi rapidement et m'étonne qu'on ne l'entend pas sur Radio Nostalgie ni qu'elle ne soit reprise par les élèves de la Star'ac !

   Alors Nikos, si tu nous écoutes...


(*) Voir
"Lettre à Chirac" et "Le Rap de Chirac"
(**) J'ai mes sources
(***) Xavière... La Mairie de Paris... ça vous rappelle rien ?
(****) Maintenant qu'il nous fout la paix, on peut dire que cette mission est remplie !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires